Ode à la Lune (ME 0017)

0
75

Ode à la Lune

Musiquempathie (ME 00017)

Musiquempathie intuitive composée par Yves Ruhlmann au piano et Patrick Nedel à la voix, le 15 novembre 2016 sur le Piano Steinway d’Arts d’Essence de Pascale Egli

Dédicace : à la Lune, à Pascale Egli, aux êtres partis…

Thème de l’intention : La Lune

L’intention : Ode à la Lune – Ode aux êtres partis – Ode aux éternels amours

L’histoire : Le titre porte en lui-même l’intention de l’Ode à la Lune, cette intention ne s’est pas présentée de suite, mais après la composition. En effet, Patrick, est un ami de longue date, et alors que je vivais mes premières compositions de musiquempathie, j’avais l’intuition que nous « devions » composer ensemble de manière intuitive. Je crois que Patrick était un peu inquiet au départ, nous n’avions jamais fait cela, car nous ne savions pas si quelque chose allait se produire… Je lui ai dit : « Ecoute, je vais quand même laisser mon iPhone enregistrer dans un coin de la pièce, on ne sait jamais ! ». Nous avons commencé, sans nous donner d’intention particulière. Et pourtant, c’est l’intention elle même qui nous a traversée. Je crois pouvoir dire que ce qui est passé à travers nous à ce moment là nous à simplement dépassé… J’étais heureux en jouant, car j’avais la confirmation de mon intuition, quelque chose de spéciale se produisait…

L’intention d’une ode à la Lune s’est imposée d’elle même ensuite, nous partagions ce sens symbolique sacré de la Lune qui était pleine la veille, et nous venions de jouer le soir tard, après près de 22h, et nous étions déjà dans le monde yin, de la lune…

Symbolique : La lune nous parle de l’invisible, du monde spirituel par rapport au monde matériel, elle nous parle aussi des êtres qui nous ont quittés et qui ne sont plus visibles à nos yeux. C’est donc aussi une Ode à ce monde invisible, à ces êtres qui nous sont chères, comme c’est le cas, de l’amie, Pascale, qui venait de décéder peu de temps auparavant dans l’année, et qui, de par la grâce des sons, en jouant sur son piano, étions relié à elle, égrainant cette mélodie, cette ode à la vie…

Texte d’accompagnement :

Un rayon de lune
Est venu frapper mon carreau
Dessus il a gravé des runes
Tout en faisant des ronds dans l’eau
J’ai pris ce calame de la nuit
Pour graver mon nom et le tien
Sur une page vierge de ton esprit
Avec un anneau fait d’or et de rien…
Rien, crois-moi, est un monde en soi
Il contient le vide et le trop-plein
Il prendra soin de ton cœur de soie
Il gardera notre amour tel un fidèle chien
Si tu m’offres les merveilles de ton cœur
Je serai le bouclier de ton bonheur
Si tu veux bien de mon esprit
Je te donnerai mon corps, jour et nuit…
Je me sens capable d’être ton chevalier
De porter tes couleurs à chaque joute
Mon cheval par amour sera ailé
Pour que ne t’envahisse nul doute !
Viens, allons sous les rayons de lune
Nous promener dans la lande
Avant d’aller nous allonger sur la dune
C’est l’amour qui le commande…
Ô lune, compagne de nos amours
Attire-nous encore et toujours
Et que par ta force d’attraction
Vive à jamais notre passion…
Le calame de la nuit – Jean Dornac
©Jean Dornac
Lyon, le 6 novembre 2016

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here